Accueil / A la Une / RDC: chassé d’une propriété, le frère de Kabila crie au scandale (photo)

RDC: chassé d’une propriété, le frère de Kabila crie au scandale (photo)

Partagez ceci :

Sale temps pour Zoé Kabila, député et jeune frère de l’ex-président congolais Joseph Kabila. Egalement ancien gouverneur de la province du Tanganyika, ce dernier conteste le déguerpissement de ses bureaux en début de semaine, de l’ancienne cité de la Gombe à Kinshasa.

Selon RFI, cette propriété qu’il occupait illégalement, selon le ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat, a été saisie.

D’autant plus que le gouvernement a entamé depuis plusieurs mois une opération de récupération du patrimoine immobilier de l’Etat. 

Selon les avocats de Zoé Kabila, renseigne notre source, cette propriété a été attribuée en 1989 par le président Mobutu à l’ancien procureur général de l’armée.

Elle a ensuite été acquise par plusieurs propriétaires avant que la société de Zoé Kabila devienne le quatrième acquéreur.

Ils dénoncent un déguerpissement illégal et sans décision judiciaire. Maitre Benjamin Lukamba est catégorique.

« Il s’agit là d’un trouble de jouissance. Nous avons le titre de propriété, comment on peut nous déguerpir ? Il n’y a pas une décision judiciaire qui annihile, qui supprime, qui anéantit les effets du certificat d’enregistrement. Cette parcelle appartient à un individu, cette parcelle n’appartient plus au domaine privé de l’Etat depuis 1989 », a-t-il déclaré au micro de RFI.

Mais pour le ministère de l’Urbanisme et Habitat, fait savoir la radio mondiale, les titres brandis par le camp adverse sont faux.

A rappeler que depuis plusieurs mois, le ministère a entamé une opération de récupération de tout le patrimoine immobilier qu’il dit spolié à l’Etat.

Dans le centre-ville de Kinshasa, une trentaine de villas occupées par d’anciens dignitaires ont été récupérées.

D’autres grandes villes du pays comme Lubumbashi, Matadi et Kisangani sont dans le viseur de cette opération.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »