Home / A la Une / Zimbabwe: essoufflé, le gouvernement appel la population à l’aide pour vaincre de Choléra

Zimbabwe: essoufflé, le gouvernement appel la population à l’aide pour vaincre de Choléra

Partagez ceci :

L’épidémie de Choléra prend de plus en plus une allure inquiétante au Zimbabwe. Les bilan sont très lourds. Les autorités du pays font cas d’environ 3.000 personnes atteintes recensés depuis le 6 septembre. Dépassé par la tournure que prend les choses, le gouvernement a lancé une campagne de collecte de fonds pour lutter contre l’épidémie de choléra qui a déjà fait 24 morts dans le pays.

Dans un message publié jeudi sur Twitter, le nouveau ministre des Finances, Mthuli Ncube, a indiqué à tous ses compatriotes désireux de contribuer que des comptes sont mis à leur disposition. A en croire le journal gouvernemental « The Herald », la campagne de collecte de fonds lancée en direction des entreprises et des Zimbabwéens a déjà obtenu d’importants soutiens. On note ainsi des entreprises comme « Econet Wireless », une société de télécommunications qui a fait une contribution de 10 millions de dollars US. Quant à la Croix-Rouge zimbabwéenne, elle a contribué à hauteur de 250.000 dollars US.

Le nouveau bilan publié jeudi fait état de pénurie de médicaments, de 24 décès depuis le début de l’épidémie dont 23 à Harare, la capitale. A noté que le bilan est issu d’un rapport conjoint du ministère zimbabwéen de la santé et de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Face à la situation, les autorités ont déclaré l’état d’urgence sanitaire dans le pays depuis le 6 septembre. L’OMS soutient par ailleurs que la maladie a gagné cinq des dix provinces du Zimbabwe.

La même source soutient que les complications de la situation s’expliquent par la résistance à deux antibiotiques, ainsi qu’au manque de médicaments et de vêtements de protection et dénonce des égouts bouchés et un approvisionnement en eau « erratique »« Des médicaments pertinents devraient être achetés d’urgence une fois que les raisons de la résistance [aux médicaments] ont été établies », souligne le rapport.

Pour rappel, l’épidémie du Choléra avait déjà fait environ 4.000 morts au Zimbabwe en 2008 sur 100.000 cas recensés à l’époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »