Accueil / A la Une / François Compaoré : son extradition vers le Burkina Faso suspendue

François Compaoré : son extradition vers le Burkina Faso suspendue

Partagez ceci :

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a suspendu provisoirement, vendredi 6 août 2021, l’extradition de François Compaoré de la France vers le Burkina Faso. Le frère de l’ancien président Blaise Compaoré est mis en cause dans l’affaire de l’assassinat du journaliste d’investigation Norbert Zongo, en 1998.

La CEDH, qui avait été saisie par les avocats de l’accusé, précise que c’est une mesure provisoire, le temps qu’elle examine le dossier.

La décision est en tout cas immédiatement contraignante, selon les juristes consultés par RFI, elle suspend provisoirement le décret d’extradition de François Compaoré, initialement signé en mars 2020 par l’ex-Premier ministre français Édouard Philippe.

Dans les rues de Ouagadougou, renseigne la radio mondiale, certains Burkinabè accusent les avocats du frère cadet de Blaise Compaoré de vouloir faire traîner le dossier en justice.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »