Accueil / Africa top success / Ghana : qui est Aisha Huang, « la reine du trafic d’or » ?

Ghana : qui est Aisha Huang, « la reine du trafic d’or » ?

Partagez ceci :

Arrêtée en 2017 avant de disparaitre dans des circonstances non élucidées, une femme d’affaires chinoise du nom de Aisha Huang est revenue au Ghana et aurait repris les mêmes activités. Cette situation crée une grosse polémique.

Désignée comme « la reine du trafic d’or », Aisha Huang est accusée d’exploitation illicite de minerais et de ressources ainsi que de complaisance avec les autorités ghanéennes.

« Il semble qu’elle soit de mèche avec certains fonctionnaires de l’État et, en dehors de cela, elle semble si audacieuse qu’elle a réussi à faire son travail en toute impunité : épuiser nos ressources forestières, polluer nos étendues d’eau avec toutes sortes de produits chimiques dangereux et, plus encore, déboiser nos cacaoyers. Le cacao est la principale culture de rente du pays. Je ne pense pas qu’un Ghanéen puisse aller en Chine et faire un centième de ce qu’Aisha Huang et ses compatriotes Chinois font au Ghana, et sortir libres », s’indigne Adam Bonna, expert en sécurité, cité par Rfi.

Aisha Huang a d’ailleurs comparu devant la Cour criminelle spéciale d’Accra cette semaine avec trois autres ressortissants chinois.

La prochaine audience aura lieu le 27 septembre.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »