Home / Africa top success / Huit Mulongo: l’opposant congolais bientot libéré, mais ne verra plus jamais sa femme

Huit Mulongo: l’opposant congolais bientot libéré, mais ne verra plus jamais sa femme

Partagez ceci :

Huit Mulongo va recouvrer la liberté. L’annonce de la libération de l’ancien directeur de cabinet de Moïse Katumbi a été faite par le ministre congolais de la justice Alexis Thambwe Mwamba. Un geste qui a pour l’objectif de décrisper la situation politique dans le pays.

Huit Mulongo Kalonda est resté en détention depuis 18 mois à la prison centrale de Kasapa de Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga. Mais l’ancien directeur de cabinet de Moïse Katumbi, alors gouverneur du Katanga devra patienter avant de sortir. Selon le ministre de la justice, il « devra patienter, le temps que le document arrive à Lubumbashi pour bénéficier de sa libération conditionnelle cette libération surviendrait dans un délai de 48 heures

La raison officielle évoquée pour justifier cette décision c’est que « le détenu a fait preuve d’amendement pendant la durée de son incarcération », a fait savoir Alexis Thambwe Mwamba.

L’opposant a été arrêté depuis 2016. Il a été après condamné à trois ans pour détention d’arme de guerre. Malheureusement, à sa sortie il ne verra pas sa femme. Celle-ci est décédée pendant sa période de détention.

L’homme politique a depuis un moment une santé fragile. A plusieurs reprises, des voix se sont levées pour demander sa mise en liberté au vue de cette santé défectueuse. Des mois après, visiblement les cris ont été entendus. « Il pourra alors aller se faire soigner partout où il voudra, au pays ou à l’étranger », a déclaré le ministre au cours de cette rencontre avec les médias.

Huit Mulongo figure parmi les opposants considérés comme « figures emblématiques » dans la signature de l’accord politique du 31 décembre 2016. Mais même si l’opposition salue l’annonce de cette libération prochaine elle estime que beaucoup de choses reste à faire pour une décrispation du climat politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »