Accueil / A la Une / Letis Diva : « J’ai juste eu la chance de sortir avec des ministres »
letis-diva

Letis Diva : « J’ai juste eu la chance de sortir avec des ministres »

Partagez ceci :

Letis Diva est l’une des chanteuses de Bikutsi en vogue actuellement au Cameroun. Mais elle n’a pas atteint le niveau qui est la tienne actuellement non sans difficultés. Dans une intervention mercredi 10 novembre 2021 sur ses réseaux sociaux, la sublimissime chanteuse est revenue sur sa douloureuse enfance et a révélé qu’elle fait beaucoup de chose pour s’en sortir notamment des aventures avec des grandes personnalités.

 « Urgent : avant d’être l’artiste-cheffe d’entreprise que je suis aujourd’hui. Je tenais à ce que vous sachiez qu’étant toute petite », lance l’artiste avant d’ajouter.  

« J’ai vendu les oranges, les sucettes, les œufs vapeurs avec du pain, les arachides, les oranges, les ignames avec le Nnam Wondo, le met de pistache, les cerises, les mangues, les ignames, les beignets- haricot-bouillie, la canne à sucre, le plantain-prune, le maïs -prune, le poisson braisé pour avoir mon argent de beignets pour l’école », a précisé la truculente dame qui a également levé le voile sur un autre de ses secrets.

« Bon ! Je n’ai pas vendu le piment hein, j’ai juste eu la chance de sortir avec les ministres, les footballeurs, les ambassadeurs-diplomates, les grands banquiers et les grands hommes d’affaires et je suis entrée dans la musique en étant #mon #propre #producteur et j’ai assuré ma promotion musicale financièrement parlant.  Courage et force à tous ceux qui entreprennent et à ceux qui sont en chemin ! », a poursuivi Letis Diva avant de pointer du doigt l’hypocrisie de certaines filles qui mènent une double vie.

« Elles viennent jouer les saintes ni touches ici alors qu’elles partagent dans les sous-quartiers à 2 à 5. De nos jours il n’existe pas de filles qui ont connu un seul gars, si on suit donc votre logique vous êtes toutes des vendeuses de piments. Moi au moins je suis vraie, pas hypocrite comme vous », a-t-elle conclu.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »