Libre circulation des biens et des personnes dans l’espace Cedeao: le Bénin classé 1er pays

Partagez ceci :

Le rapport « Task force » vient de reconnaitre la république du Bénin, premier pays en matière de circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO.

Le Bénin vient d’être classé top premier en matière de la circulation des personnes et des biens. Selon le dernier rapport établi par « Task Force », le Bénin est le seul pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) à respecter le protocole sur la libre circulation des biens et des personnes.

A en croire les médias locaux, par cette performance, le pays vient d’être désigné comme le premier en la matière. En effet, un rapport est établi par l’institution « Task Force » sur le schéma de la libéralisation des échanges de la Cedeao, et transmis à Rock Marc Christian Kaboré, président Burkinabé choisi pour suivre la mise en œuvre du protocole sur la libre circulation des biens et des personnes. Selon le document, les missions d’observation ont révélé qu’au Bénin, les corridors et les frontières sont fluides. « Mais dans les autres Etats, les perceptions illicites continuent », selon les explications de Salou Djibo, président de la « Task Force ».

Selon Bénin web tv, cette performance du Bénin est sans doute le résultat des multiples mesures prises par les gouvernants actuels pour faciliter la circulation des personnes et des biens et surtout pour décourager la perception de faux frais dans les différents corridors et axes routiers du pays. Pour encourager cette performance, le chef de l’Etat béninois, le président Patrice Talon recevra dans les tous prochains jours sur recommandation de l’institution, une lettre de félicitation pour ses actions.

Par ailleurs, le président Marc Christian Kaboré adressera une correspondance à ses pairs en vue de les informer de la nécessité de prendre des mesures idoines pour supprimer les barrières au commerce interrégional. Pour finir, il fera un discours lors du prochain sommet de la Cedeao pour un plaidoyer sur leur détermination à rendre effective l’exécution du protocole sur la libre circulation des biens et des personnes, renseigne notre source.