Home / A la Une / Mali : l’imam Dicko ne veut pas devenir président !
Imam-Dicko

Mali : l’imam Dicko ne veut pas devenir président !

Partagez ceci :

Figure incontestable du soulèvement populaire contre le désormais ex-président malien Ibrahim Boubakar Keita alias IBK, l’imam Mahmoud Dicko estime que sa mission est terminée. Et ce, après la démission du chef de l’Etat. Par ailleurs, il ne se présentera pas à la présidence, a déclaré à la BBC un proche collaborateur.

« L’imam a été très clair, il n’est candidat à rien. Il veut que les problèmes de mauvaise gouvernance soient réglés… Nous ne le proposerons pas et il n’acceptera pas d’être président. Il ne cherche aucun pouvoir », a déclaré Soya Djike, un organisateur des manifestations.

Alors que les partis d’opposition se rallient déjà à la junte au pouvoir pour la transition, l’imam Dicko compte, lui, retourner à sa première activité.

« Je crois que ma mission est terminée. Je vais continuer à diriger les prières à la mosquée », a t-il déclaré.

Ses discours ont galvanisé les foules et ont retenti même au delà des frontières maliennes ; suscitant la médiation de la CEDEAO qui s’était conclue par un échec retentissant.

Alors au lendemain de la démission du président Ibrahim Boubacar Keita, la décision de l’imam Dicko sur l’avenir de son mouvement était attendu.

Mais il n’est pas sûr qu’il puisse retourner aussi vite dans l’anonymat. Car même si les militaires ont réussi leur coup d’État à l’aide des armes, l’imam Mahmoud Dicko avait déjà préparé la chute de Ibrahim Boubacar Keita en fragilisant son régime.

Difficile pour une telle figure de disparaître de l’échiquier politique du jour au lendemain alors que la transition n’a même pas encore commencé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »