Accueil / Pays / Afrique de l’Ouest / Paul-Henri Damiba : quand l’ex-président burkinabè se fait discret à Lomé

Paul-Henri Damiba : quand l’ex-président burkinabè se fait discret à Lomé

Partagez ceci :

Logé dans une résidence d’État, située dans le quartier huppé et sécurisé de la cité OUA, près du palais présidentiel à Lomé, tout à l’air d’un exil doré pour l’ex-président burkinabè de la transition. Seulement que le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba cultive une totale discrétion, depuis son arrivée le 2 octobre dernier chez Faure Gnassingbé.

Sur place, renseigne Jeune Afrique, l’ex-président déchu vit seul.

« Ni sa compagne, ni ses enfants, ni ses aides de camp ne l’ont accompagné », précise notre source.

Il bénéficie en revanche d’un personnel de maison et d’un dispositif de sécurité mis à sa disposition par les autorités togolaises.

« Il y mène une vie discrète, à l’abri des regards, et veille à ne pas gêner ses hôtes », indique encore notre source.

Et il ne sort presque pas de sa villa.

Renversé huit mois seulement après être arrivé à la tête de l’État burkinabè, par le capitaine Ibrahim Traoré, devenu le nouvel homme fort du pays, Paul-Henri Sandaogo Damiba suit toujours de près, la situation au Burkina Faso.

JA précise que le président déchu continue à échanger par téléphone avec certains officiers et proches restés à Ouagadougou.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »