Accueil / A la Une / Tenor-Eunice Zunon : violences sur l’homme dans un couple, on en parle ?

Tenor-Eunice Zunon : violences sur l’homme dans un couple, on en parle ?

Partagez ceci :

Défenseurs farouches des droits des femmes, les féministes sont parfois borgnes en ce qui concerne les violences que subissent les hommes dans un couple. La société s’est habituée à un tableau où on présente la femme comme victime et l’homme comme l’éternel bourreau. Après la vidéo virale montrant Eunice Zunon et Tenor en plein rixe, la question des violences faites aux hommes fait actuellement débat sur la toile.

Après l’influenceur ivoirien Juste Crépin Gondo qui a fait une analyse de la situation sur son compte Twitter, c’est au tour de la chanteuse et compatriote de l’artiste Tenor, Charlotte Dipanda, de réagir par rapport à cette vidéo.

« Malheureusement, il y a quelques jours je dénonçais la violence faite à une femme dans une vidéo partagée ici même. Juste Crépin a tout dit. Rien au grand jamais ne doit justifier la violence d’une femme sur un homme de surcroît, son homme. Pour ceux qui tournent cette scène en dérision. C’est déplorable. Un accident est vite arrivé et on ne vend pas la vie dans un marché. Malheureusement, les toits des maisons cachent tellement de choses. Tous les couples ont des problèmes et lorsqu’on ne peut plus se parler avec bienveillance, il est préférable de se quitter. Toute forme de violence est rédhibitoire pour moi. Much Love », écrivait-elle sur l’un de ses comptes sociaux.

Les violences conjugales se caractérisent essentiellement par des attaques de différentes natures – physiques, psychologiques, sexuelles, matérielles – entre un membre du couple et son conjoint ou son ex.

Il est temps de dénoncer le lobby féministe radical qui rend toujours l’homme seul responsable de toute violence domestique, malgré que des faits scientifiques prouvent le contraire.

Si les violences subies par les hommes au sein d’un couple sont parfois taboues c’est souvent parce qu’à la différence des femmes qui déposent plainte suite aux violences qu’elles ont subies, les hommes n’ont pas le courage de se tourner vers la justice.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »