Accueil / Non classé / Burkina Faso : le lt-col Damiba met fin aux fonctions du ministre de la Défense et le remplace lui-même

Burkina Faso : le lt-col Damiba met fin aux fonctions du ministre de la Défense et le remplace lui-même

Partagez ceci :

Le ministre de la Défense Barthélémy Simporé a été congédié lundi et remplacé à son poste par le président de la transition, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba. Ce mini-remaniement technique intervient après plusieurs attaques jihadistes.

Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, président de la transition au Burkina Faso, arrivé au pouvoir par un putsch fin janvier dans ce pays miné par les violences jihadistes, a limogé son ministre de la Défense, Barthélémy Simporé, et le remplace à ce poste, selon des décrets publiés lundi 12 septembre, il assume donc les fonctions de ministre de la Défense nationale et des anciens combattants.

Motivation du mini-remaniement technique 

Tout à débuté au mois d’août, 35 civils avaient perdu la vie dans l’explosion d’un engin artisanal dans le nord du pays. Deux autres attaques ont eu lieu au lendemain de ce coup. 07 civils et 02 soldats ont péri, situation qui devenait inadmissible pour le président de la transition.

Il sera secondé par un ministre délégué 

Le colonel-major Silas Keita est nommé ministre délégué chargé de la Défense nationale et promu général de brigade.

Il est le seul nouvel entrant au sein du gouvernement de ce mini-remaniement technique, le premier depuis la nomination d’un gouvernement de transition en mars 2022.

Pour rappel, la junte à la tête du pays a pris le pouvoir le 24 janvier 2022 à la faveur d’un coup d’État contre le président Roch Marc Christian Kaboré.

L’armée a mis en avant dans son communiqué la dégradation de la situation sécuritaire et l’incapacité présumée du président Kaboré à unir la nation comme raisons de le renverser, selon la presse locale. 

Ce n’est pas la première fois qu’un président burkinabè exerce les fonctions de ministre de la Défense. Blaise Compaoré, que la rue a chassé en octobre 2014 après 27 ans au pouvoir, avait aussi occupé ce portefeuille. Le président déchu Roch Marc Christian Kaboré a fait de même entre 2016 et 2017.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »