Cameroun : ces faits qui ont poussé Seedorf vers la porte

Partagez ceci :

La Fédération Camerounaise de Football a décidé de limoger Clarence Seedorf et son adjoint Patrick Kluivert. L’élimination de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 n’a pas été vraiment appréciée.

Plusieurs paramètres sont les causes de cette conclusion triste pour le duo Seedorf – Kluivert.

La pression du champion

Arrivés au pays des Lions indomptables en grands spécialistes, les deux anciens grands joueurs n’ont pas pu faire passer un cap à la sélection.

S’il y avait autant d’attentes, c’est justement en raison du sacre de 2017. Les Camerounais, champions en titre voulaient à tout prix conserver ce trophée dont la compétition devait au départ être organisée au pays.

Mauvaises conditions de participation

Le monde entier a été témoin de menaces de grève chez les Lions à quelques heures du démarrage de la CAN 2019. Les Lions sont d’ailleurs arrivés en dernière position alors que leurs adversaires étaient déjà en place. Même si le calme est revenu, les joueurs n’ont pas visiblement été bien motivés pour aller au bout des attentes du peuple.

Incertitude du staff

S’ils ont pu sortir de la phase de groupe, tout montrait que la suite allait être difficile. Stratégie hésitante, perpétuelle changement, Seedorf a changé à chaque rencontre de la Coupe d’Afrique des Nations sa composition. Le technicien n’a pas su mettre les automatismes entre Karl Toko Ekambi, Bahoken, Ndjie, Bassogog et Eric Maxim Choupo-Moting.

C’est justement sur ce dernier aspect que beaucoup trouvent des défauts au profil du désormais ex-sélectionneur des Lions Indomptables. Car un grand entraîneur sait réagir dans une situation de crise. Ce que bon nombre n’ont pas vu à la CAN 2019.

Désormais un nouveau chantier s’ouvre pour le Cameroun. Il s’agit d’abord de trouver la perle rare et monter une sélection capable d’aller chercher le titre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *