Accueil / Country / Central Africa / Cameroun / Cameroun : Paul Biya veut positionner son fils à la tête du pays

Cameroun : Paul Biya veut positionner son fils à la tête du pays

Partagez ceci :

Franck Emmanuel Biya, fils ainé du président camerounais, a effectué pour la première fois une tournée politique dans la ville de Garoua. C’était à l’occasion des célébrations du 40e anniversaire de l’accession de son père  à la magistrature suprême.

Il ne fait plus l’ombre d’aucun doute que Paul Biya, 90 ans dont 40 au pouvoir, cherche à positionner son fils à la magistrature suprême. Dimanche le 06  novembre 2022, Franck Emmanuel Biya a effectué une tournée politique dans la ville de Garoua. C’était à l’occasion des célébrations du 40e anniversaire de l’accession de son père  à la magistrature suprême.

Si rien n’a été rendu public sur les différentes rencontres qu’il y a eu au cours de cette visite de deux jours, selon Jeune Afrique, « la sortie très remarquée de l’aîné du chef de l’État à qui l’on  prête des ambitions de succession, a été le fait majeur de cet évènement célébré avec faste à travers le pays », selon le magazine Jeune Afrique.

De son coté, Christian Ntimbane Bomo de la Société Civile des Réconciliateurs pense : « Garoua ce jour 06 novembre 2022, pour Franck BIYA qui ne s’est jamais exposé aussi publiquement, signifie donc clairement qu’il est allé remercier Garoua pour son père, et être adoubé là, où symboliquement son père avait été adoubé. 40 ans ce sont aussi la durée, les fins des règnes de David et de Salomon, et leur remplacement par leurs fils respectifs. Que ceux qui attendent encore d’autres signes continuent d’attendre. Paul Biya ne déclarera jamais laisser le pouvoir à qui que ce soit. Seuls les actes vont parler. Il ne reste maintenant que ce grand congrès du RDPC dans les tout prochains jours pour élire Franck Emmanuel Biya, président national du RDPC, candidat naturel de ce parti. » a-t-il commenté.

Selon les historiens, le séjour du fils ainé de Paul Biya à Garoua « rappelle celui effectué par son père lors de son accession à la magistrature suprême. La visite de Franck Biya a ainsi le mérite de réactiver une vieille amitié et un axe Nord-Sud dont la solidité constitue, depuis quarante ans, le socle du pouvoir présidentiel. De là à voir le fils du chef de l’État en mission dans l’optique d’une prochaine transition, il n’y a qu’un pas. », peut-on lire.

Cette sortie publique et officielle de Franck Emmanuel Biya vient donc donner raison à ceux qui n’ont eu de cesse de dire que Paul Biya préparait son fils en catimini à prendre le pouvoir. Même si lui-même  ne s’etait jamais exprimé publiquement sur un éventuel désir d’avenir politique, les partisans de Franck Biya ont souvent parlé d’eux sur les réseaux sociaux ou dans la presse, à coups de réunions et d’actions publiques. 

Les frankistes et les fébistes soutiennent l’idée d’une candidature de Franck Emmanuel Biya, 51 ans et appellent régulièrement les internautes à s’abonner à leurs pages Facebook.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »