Home / A la Une / États-Unis: vers un deuxième mandat de Donald Trump ?

États-Unis: vers un deuxième mandat de Donald Trump ?

Partagez ceci :

Le président américain Donald Trump a lancé officiellement mardi sa quête d’électorat à Floride. Économie, migration clandestine, relation Amérique-Iran, état des lieux du mur en construction; voilà entre autres, les sujets abordés par Trump lors de son discours tenu devant environ 20 000 partisans.

Le N°1 américain Donald Trump a réussi à rassembler près de 20000 personnes mardi à Floride à l’occasion du lancement officiel de sa campagne pour les élections présidentielles de 2020.

 « Il y a exactement 4 ans cette semaine, j’avais annoncé ma candidature et lancé ma campagne pour la présidence des États-Unis. Et il s’avère que c’était plus qu’une campagne, c’est devenue un grand mouvement politique grâce à vous, un grand mouvement », a déclaré Trump qui a ensuite promis « un séisme dans les urnes » en 2020.

 « Nous y sommes arrivés une fois, nous y arriverons encore», a-t-il ajouté.

Sans aucune nouvelle proposition ou orientation annoncée Donald Trump dit avoir toujours à cœur de défendre les droits des travailleurs américains, rapporte béninwebtv.

Éternel allergique au Fake news, il a encore profité de l’occasion pour dénoncer les Fake news et l’immigration clandestine en promettant d’achever ce qu’il a commencé :

« D’ici la fin de l’année prochaine, nous aurons construit plus de 400 miles de mur, ça avance rapidement. ça avance très rapidement. Et vous savez que nous n’avons pas pu faire approuver le mur par les démocrates même s’ils avaient voté pour, il y a quatre et six ans. (…) Ça avance vite, c’est beau. J’ai changé le design. Le mur va être plus solide, plus grand, mieux et moins cher. »

 La presse béninoise affirme que sur son bilan, Donald Trump a mis en avant les bons chiffres de ce qu’il a nommé « L’économie Trump ».

Par ailleurs, il a réitéré ses positions connues sur l’Iran et Israël, en défendant sa décision emblématique sur le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem.

« Nous avons renoué le lien d’amitié avec notre cher allié, l’Etat d’Israël », a-t-il déclaré sous le coup d’applaudissements.

Sur l’Iran, Donald Trump a de nouveau dénoncé l’accord « désastreux » sur le nucléaire iranien dont il a retiré les États-Unis en 2018, claironnant avoir « imposé les sanctions les plus dures jamais appliquées contre le premier État parrain du terrorisme dans le monde ».

Notre source renseigne que le président américain a également juré que sous son mandat, les Etats-Unis viendraient à bout du cancer, du sida, … et prépareraient la voie pour envoyer des Américains sur Mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »