Accueil / Country / Central Africa / Cameroun / Le Camerounais Abdon Atangana classé  2e meilleur mathématicien au monde

Le Camerounais Abdon Atangana classé  2e meilleur mathématicien au monde

Partagez ceci :

Le Camerounais, professeur de mathématiques appliquées à l’Institute for Ground water Studies en Afrique du Sud, a ainsi été classé par l’université Stanford.

Un nouveau trophée au tableau de chasse du Camerounais Abdon Atangana. L’enseignant à l’Université de l’État libre (Afrique du Sud) vient d’entrer dans le top 2 des meilleurs mathématiciens dont les travaux sont les plus cités dans le monde. Le classement vient d’être publié par l’université Stanford.

A  35 ans et avec un indice h de 53 sur Google Scholar, Abdon Atangana inscrit donc son nom dans la prestigieuse liste mondiale Clarivate Web of Science. Selon Clarivate, cette distinction récompense les véritables pionniers dans leur domaine au cours de la dernière décennie.

Une distinction qu’Abdon Atangana ne boude pas. « La plupart des formules (mathématiques) proviennent d’Europe. Donc, quand j’ai présenté mon opérateur, c’était comme un sentiment de décolonisation. Cela montre que les Africains peuvent également concourir sur la scène mondiale », a-t-il déclaré avant de préciser: « cet honneur n’est pas pour moi. C’est pour l’Afrique. Je travaille dur pour que les enfants noirs africains puissent dire que l’Afrique ouvre la voie en mathématiques. Il n’y a rien que nous ne pouvons pas faire !»

M. Atangana est classé dans cette liste en raison de sa contribution intersectorielle, qui comprend des mathématiques et des applications à des problèmes du monde réel. Le professeur a développé un nouvel opérateur fractionnaire mathématique utilisé pour modéliser des problèmes tels le passage de l’écoulement des eaux souterraines, la propagation de maladies infectieuses, le comportement météorologique, le type de régulateur de vitesse dans les voitures, etc. Le chercheur dit avoir formulé son opérateur en 2016 lorsqu’il a terminé son doctorat.

En 4 ans, l’enfant du Cameroun a réussi, grâce à ses travaux, à publier dans plus de 20 revues de premier plan de mathématiques appliquées et de mathématiques.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »