Umalis Group
Home / A la Une / Afrique : l’aide au développement détournée par les politiciens selon la BM

Afrique : l’aide au développement détournée par les politiciens selon la BM

Partagez ceci :

Selon la Banque Mondiale, l’aide publique au développement est détournée par les politiciens et les bureaucrates au pouvoir dans les pays en voie de développement. L’institution a tiré cette conclusion à l’issue de son étude intitulée « L’aide financière accaparée par les élites ».

Comme l’indique le titre du rapport, il ressort des analyses que l’élite africaine exploite une partie de l’aide publique au développement à des fins personnelles.

La Banque mondiale a mené, à cet effet, une étude dans 22 pays dont 18 africains.

L’Afghanistan, l’Arménie, le Burkina Faso, le Burundi, l’ Erythrée, l’Ethiopie, le Ghana, la Guinée Bissau, la Guyane, la République du Kirghize, Madagascar, le Malawi, le Mali, la Mauritanie, le Mozambique, le Niger, l’Ouganda, le Rwanda, Sao Tomé et Principe, la Sierra Leone, la Tanzanie et la Zambie, ont ainsi été « auscultés » sur le sujet.

Il en ressort que 5% à 15 % des enveloppes de la BM dédiées aux projets de développement étaient détournées.

Les montants incriminés, les possibles dépenses en immobilier ou en biens de luxe n’ont pas été pris en compte révèlent les experts. Les fonds détournés pourraient s’avérer donc plus importants.

La prise d’importantes mesures est nécessaire pour mettre fin à ces revers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »