DEY’S SMILE: la start-up béninoise au salon des technologies environnementales du Québec

Partagez ceci :

« L’entrepreneuriat des jeunes francophones pour promouvoir les technologies de lutte contre les changements climatiques », c’est le thème autour duquel a eu lieu au Quebec au Canada un atelier  international. Une rencontre qui a permis à plusieurs invités, jeunes entrepreneurs ou innovateurs de la Francophonie, venus de plusieurs continents d’échanger, partager des expériences et faire des propositions pour mieux penser la lutte contre ces changements climatiques.

Parmi ces invités, le premier responsable de la société DEY’S SMILE. C’est une des startups africaines sélectionnées après appel à candidature, grâce à son projet DONYA.

Le béninois Marlein Dahou, Directeur général de la structure a exprimé toute sa satisfaction pour le choix sur son projet. Un choix qui n’a pas été fait au hasard puisque la start-up Béninoise propose dans son projet, « une formation en ligne sur plusieurs thématiques, comme les énergies renouvelables, le développement durable, les changements climatiques, etc. en langues locales » a indiqué son premier responsable.

Un projet jugé rationnel et à la hauteur du sujet à l’honneur. « Les jeunes aujourd’hui utilisent les nouvelles technologies et celles-ci pourraient servir de couroi de sensibilisation pour une planète mieux protégée », a-t-il ajouté.

La rencontre au Canada entrait dans le cadre du Salon des technologies environnementales du Québec (TEQ, Québec 13-14 mars 2018) et du Mois de la Francophonie. A ce propos, le fonds vert finance depuis quelques années un vaste plan d’action qui s’étale sur 7 ans et qui vise à orienter tous les acteurs vers une seule voie, la lutte contre la dégradation de l’environnement ses conséquences.

En termes de lutte à travers les nouvelles technologies, beaucoup de chemin reste à faire au Bénin et sur le continent. D’où l’utilité de la démarche de DEY’S SMILE.