Accueil / Country / Central Africa / Cameroun / Ecrans noirs : un film camerounais remporte l’écran d’or

Ecrans noirs : un film camerounais remporte l’écran d’or

Partagez ceci :

« The Planters Plantation », le film du réalisateur camerounais Eystein Young Dingha a remporté le prix le plus prestigieux de la 26 édition du festival de cinéma africain ‘Écrans noirs‘.

Le rideau s’est baissé sur la 26e édition du festival ‘Écrans noirs’ samedi dernier. Pour cette édition organisée à Yaoundé, la capitale camerounaise, l’Écran d’or, prix le plus prestigieux du festival, a été remporté par le film « The Planters Plantation » du cinéaste camerounais Eystein Young Dingha.

C’est la première fois depuis le début de ce festival que la récompense suprême revient à un film du Cameroun. Un coup d’essai devenu coup de maître pour le jeune cinéaste qui signe son tout premier long métrage. Son film met en scène une jeune femme déterminée à préserver l’héritage de son défunt père contre vents et marées.

En plus du prix Écran d’or, le film du Camerounais a remporté trois autres récompenses. « The Planters Plantation » rafle également avec le prix du meilleur film camerounais et celui de la meilleure actrice camerounaise. Ce long métrage faisait partie des trois films camerounais (sur 14) en lice pour l’Écran d’or cette année.

A la suite de cette distinction, le réalisateur camerounais a tenu à remercier son équipe : « un grand merci à toute mon équipe. Un travail de réalisateur ne peut jamais être complet sans ce coup de pouce. Nous avons remporté (…), pour la première fois de l’histoire d’Écrans noirs, un Écran d’or », a réagi, sur sa page Facebook, Eystein Young Dingha.

Palmarès du Cameroun à la 26e édition du festival Écrans noirs

Écran d’or : « The Planters Plantation » de Eystein Young Dingha

Écran du meilleur scénario camerounais : « L’Accord » de Franck Thierry Lea Malle

Écran de la web-série : « Coach » de Mbang Romeo alias Scandy Decimal

Écran de la série : « Maestro » de Billy Bob Lifongue

Écran du court métrage documentaire Afrique centrale : « When A River Becomes A Border » de Robi Layio

Écran du documentaire long métrage Afrique centrale : « Le mbolé du Kwatta » de Yannick Mindja

Écran d’honneur : Elvis Kemayo pour sa carrière artistique

Écran du meilleur film camerounais : « The Planters Plantation » de Eystein Young Dingha

Écran de la meilleure actrice camerounaise : Nimo Loveline pour son rôle dans « The Planters Plantation »

Écran du meilleur acteur camerounais : Valery Nchifor pour son rôle dans « When it ends »

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »