Ghana: interdiction de voyage à l’étranger pour les ministres et hauts responsables publics

Partagez ceci :

Désormais tous les hauts responsables publics ghanéens et les ministres, à l’exception  de la ministre des Affaires étrangères, Shirley Ayorkor Botchwey doivent  obtenir l’aval de Nana Akufo-Addo, avant d’effectuer un quelconque voyage à l’étranger. Telle est la nouvelle mesure au Ghana suite au récent limogeage pour corruption de quatre hauts fonctionnaires.

Simple coïncidence ou non, personne ne saurait l’affirmer. Et aucune raison officielle n’a pour l’instant filtré sur les réelles motivations d’une telle décision.  Mais une chose est sûre, cela  montre encore une fois, la volonté de Akuffo-Addo d’en finir avec la corruption dans son pays.

Selon le ministre de l’Information Kojo Oppong Nkrumah, il s’agit « de contrôler de plus près les déplacements à l‘étranger des membres de l’administration ». Les ministres et hauts responsables, précise-t-il qui voudraient effectuer un voyage pourront en faire la demande auprès du cabinet de la présidence.