Accueil / Country / Asie / Le Premier ministre japonais accuse la Chine de violer sa souveraineté
Fumio Kishida, Japon

Le Premier ministre japonais accuse la Chine de violer sa souveraineté

Partagez ceci :

Dimanche 13 novembre 2022, le Premier ministre japonais Fumio Kishida a dénoncé à nouveau dans un discours les tentatives de la Chine voisine de violer la souveraineté de son pays.

Devant un parterre de dirigeants de l’Asie de l’Est lors du sommet de l’Asie de l’Est au Cambodge, le Premier ministre japonais s’est est pris avec véhémence à la Chine. Fumio Kishida dénonce en effet des présumés actes de violation de la souveraineté de la Chine envers le Japon.

« Il y a eu des actions continues et croissantes de la part de la Chine dans la mer de Chine orientale qui violent la souveraineté du Japon » a-t-il lancé . « La Chine continue également de prendre des mesures qui aggravent les tensions régionales en mer de Chine méridionale », a souligné Kishida. 

A y voir de près, le chef de l’exécutif japonais faisait référence aux incursions chinoises dans les eaux autour des îles Senkaku, qui sont contrôlées par Tokyo mais revendiquées également par Pékin.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »