Umalis Group
Home / A la Une / Rentrée scolaire au Cameroun: des salles de classe « désertes » dans les régions anglophones

Rentrée scolaire au Cameroun: des salles de classe « désertes » dans les régions anglophones

Partagez ceci :

La tension reste palpable dans les régions anglophones du Sud-ouest et du nord-ouest du Cameroun. Même si les autorités ont annoncé avoir pris des mesures pour barrer la route aux miliciens séparatistes, la psychose persiste. Une situation qui influe sur la reprise des cours après de longues vacances.

Deux jours après la rentrée scolaire, la majorité des salles de classe restent désespérément vides, rapporte mercredi RFI. « A Bamenda, la capitale régionale du Nord-Ouest, des violences ont été enregistrées hier en pleine ville, contraignant la plupart des élèves à rester terrés chez eux », renseigne la radio mondiale.

Lundi, dans la ville de Bafut, toujours dans le Nord-ouest, ajoute la même source, un chef d’établissement et sept élèves ont été enlevés. De source policière, deux élèves ont été libérés mais cinq seraient toujours en captivité.

Dans le Sud-ouest, à Buea, des témoins ont rapporté au micro de RFI que deux jours après la rentrée scolaire, les salles de classe sont encore globalement vides et ce malgré les assurances des autorités sur le renforcement de la sécurité autour des écoles.

Alors que la ministre des Enseignements secondaires, Pauline Nalova Lyonga, se trouvait lundi dans la ville pour s’assurer de l’effectivité de la reprise des cours, elle a quand même pu constater que dans les cinq établissements scolaires qu’elle a pu visiter, quelques centaines d’élèves ont bravé la menace et pris place dans les salles de classe.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »