Home / Sports / Togo: Claude Le Roy se prononce sur la recontre Togo-Algérie

Togo: Claude Le Roy se prononce sur la recontre Togo-Algérie

Partagez ceci :

Claude Le Roy et ses poulains accueillent les Fennecs d’Algérie le 18 novembre pour au stade municipal de Lomé pour le compte de la 5e journée des éliminatoires CAN 2019.

Alors qu’il s’agit d’un match capital pour la sélection togolaise, les Eperviers seront privés de deux éléments importants dans la défense. Il s’agit de Djene Dakonam (sortie par un carton rouge lors de la 4e journée contre la Gambie) et Ouro Sama Hakim également sous le coup de cartons. Depuis un bon moment Alaixys Romao ne fait plus partie de la liste des Eperviers. Claude Leroy va-t-il lui faire appel pour renforcé son équipe ?

Interrogé par actufoot.com, le technicien français est revenu sur l’absence du milieu de terrain Reims avant d’aborder le défi à relever face aux fennecs d’Algérie.

« J’ai fait un choix mais il n’y a pas de problème. Quand il a signé à Reims, je lui ai même envoyé un petit message pour le féliciter. Après, c’est un choix de joueurs, un choix de jeu. Mais, les choses sont très claires. Je n’ai jamais dit que c’était terminé pour lui. Concernant Alaixys, la balle est dans son camp », a déclaré Le Roy avant de poursuivre.

« Ce sera compliqué. Mes deux meilleurs défenseurs centraux, Hakim (Ouro-Sama) et Djene (Dakonam), sont suspendus, il va falloir être créatif. Je sais que les Algériens ne sont pas contents de jouer sur cette pelouse dangereuse et ils ont raison : si on tacle, on peut s’arracher la peau. C’est ce qui est d’ailleurs arrivé à un de mes joueurs. Ce n’est pas très compliqué, il va falloir gagner ce match. On revient de très loin et si on gagne on repasse devant l’Algérie. Il y a des joueurs de talent au Togo et on peut leur poser de grands problèmes, comme eux peuvent nous en poser aussi. Ce sera un super match mais il ne faut pas oublier que ça reste que du foot », a ajouté le sélectionneur.

Absent au sein des de l’équipe lors de la double confrontation face à la Gambie à cause du mauvais état de la pelouse, Claude Le Roy semble être du même avis que Shéyi Emmanuel Adebayor. Le technicien donne raison à son capitaine en comparant le  stade municipale de Lomé à un champ de patates.

« Il n’y a pas de dossier Adebayor ! Il ne jouait pas mais il était là avec nous. C’est quelqu’un qui a des grands segments et qui a du mal avec la pelouse de Lomé. On verra pour l’Algérie mais il est trop handicapé par cette surface qui est une tôle ondulée abominable. On a un terrain qui est en travaux et qu’on ne peut plus utiliser et un autre qui est catastrophique, c’est une honte. Avec ses grands compas, quand il s’entraîne dessus, il a des tendinites, des problèmes articulaires… il a 35 ans, il n’est plus très jeune. Ce genre de terrain le bousille complètement au niveau physique. C’est une période où il était cuit et où il était un peu au bout du rouleau. On ne peut pas imposer à un joueur de jouer, surtout qu’il était trop handicapé. Tant que la CAF et la FIFA tolèreront qu’on joue sur des champs de patates, il ne faudra pas s’étonner que l’Afrique ait du mal footballistiquement parlant. Malheureusement, on s’occupe plus des fauteuils présidentiels dans les loges que des pelouses… », a confié Claude Le Roy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »