Home / A la Une / Violences en Guinée: Fatou Bensouda somme les partis

Violences en Guinée: Fatou Bensouda somme les partis

Partagez ceci :

Le vent de soulèvement qui secoue la Guinée amène aussi bien l’opinion publique et les personnalités à se prononcer. Le 11 novembre dernier, c’est Fatou Bensouda de la CPI qui s’est prononcé. La procureure de la cour pénale a mis en garde les responsables des différents partis contre toute vague de violences et a appelé les partis à mettre en avant le dialogue, souligne l’AFP.


« Suite aux informations faisant état de nombreux épisodes de violence en Guinée au cours des dernières semaines, j’appelle tous les responsables et leurs sympathisants à s’abstenir de la violence et à reprendre le dialogue pour éviter de nouvelles victimes.

…. Toute personne qui commet, ordonne, incite, encourage ou contribue de toute autre manière à commettre des crimes atroces (…) est passible de poursuites par les tribunaux guinéens ou par la CPI », a déclaré la procureure de la CPI, Mme Fatou Bensouda à travers un communiqué.


Tous les partis sont donc prévenus et ; la procureure espère que la Guinée ne retombera pas dans le chaos de 2009 notamment l’horrible massacre du stade de Conakry. La CPI aurait ouvert une enquête justement concernant cette période de 2009.


Pour rappel, cette nouvelle vague de protestation en Guinée survient face au flou entretenu par le président Condé sur ses intentions de briguer un 3ème mandat à la tête du pays. Ce dernier, qui pourtant fut le premier président guinéen élu démocratiquement en 2010, aurait entamé en septembre des consultations sur la Constitution. L’opposition, d’après notre source, accuse de dérive “dictatoriale” l’ancien opposant historique.

Traduction »