Accueil / Country / Central Africa / Cameroun / Cameroun : l’Etat va mettre sur pied un carnet de santé électronique

Cameroun : l’Etat va mettre sur pied un carnet de santé électronique

Partagez ceci :

Le Cameroun veut améliorer l’accès aux soins de santé des populations. Pour ce faire, le ministre de la Santé publique Malachie Manaouda a annoncé la mise sur pied  d’un carnet de santé électronique. Selon le ministre de la Santé publique, ce carnet électronique va permettre de garantir de meilleurs soins de santé aux malades.

« Lorsque vous avez un patient, sur la base de ses données digitalisées, le personnel de santé peut savoir ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire », a expliqué le membre du gouvernement au micro de la CRTV-Radio. « Le dossier électronique du patient le suivra partout et le personnel de santé qui interviendra sur un patient va le faire en toute connaissance des causes », a ajouté le ministre de la Santé publique.

Au Cameroun, plusieurs personnes ont perdu la vie du fait que le personnel soignant ignorait tout du passif médical du patient. Plusieurs patients diabétiques sont morts à cause d’une perfusion de glucosé. Avec le nouveau carnet de Santé électronique,  de tels accidents ne seront plus possibles.

Le ministre de la Santé publique a assuré que le processus de mise en place de ce projet est en cours d’élaboration.

Avant l’initiative d’un carnet de Santé électronique, le  gouvernement et quelques entreprises privées ont proposé des applications de carnet électronique du patient. C’est le cas de la solution OuiCare présenté en 2021 par le Camerounais Emmanuel Assom Neyeng.

Le projet en cours d’élaboration est l’une des composantes du Plan stratégique national de santé numérique 2020-2024, budgétisé à plus de 11 milliards de FCFA. « L’élaboration de ce plan a été un processus participatif associant l’ensemble des acteurs des secteurs public et privé œuvrant dans le domaine de la santé et des technologies de l’information et de la communication au Cameroun », avait fait savoir Malachie Manaouda il y a quelques années.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »