Umalis Group
Home / A la Une / Guinée-Bissau: Mario Vaz, la soif du pouvoir encore vive

Guinée-Bissau: Mario Vaz, la soif du pouvoir encore vive

Partagez ceci :

Rester au pouvoir, c’est l’apanage par excellence des chefs d’Etats africains. Et, la Guinée-Bissau ne fera pas exception. Sans grande surprise, le président bissau-guinéen a annoncé sa candidature pour la présidentielle de novembre prochain.


Le 29 août dernier, le président José Mario Vaz a annoncé qu’il se présentera à sa propre succession lors de la présidentielle du 24 novembre pour briguer un second mandat mais, en tant qu’indépendant. L’annonce a été faite par le président lui-même devant ses partisans. « Je serai candidat. Le candidat de la paix et de la stabilité », a déclaré José Mario Vaz, tel que rapporté par RFI.


Exclu du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), le parti qui l’a porté au pouvoir en 2015, le président fera face à 5 autres rudes candidats parmi lesquels Domingos Simoes Pereira, son ancien Premier ministre devenu leader du PAIGC.


Le doute continue de planer sur la date effective de l’élection face à l’entêtement du gouvernement qui reste sourd devant la demande de révision du fichier électoral comme l’exige l’opposition.


D’après notre source, Mario Vaz serait le seul président depuis 25 ans à terminer son mandat. Ses prédécesseurs ont soit été renversés par un coup d’État militaire soit assassinés. L’assassinat étant considéré comme une façon de faire de la politique autrement, certains s’y adonnent à cœur joie en Guinée-Bissau.

Traduction »