Accueil / Non classé / Guinée : Dadis Camara imperturbable face aux accusations, procès renvoyé au 4 octobre  

Guinée : Dadis Camara imperturbable face aux accusations, procès renvoyé au 4 octobre  

Partagez ceci :

A peine ouvert mercredi 28 septembre en Guinée, le procès de l’ancien président guinéen Moussa Dadis Camara et de dix autres anciens responsables politiques et militaires, est renvoyé le 4 octobre prochain. Un procès qui intervient 13 ans après les violences commises le 28 septembre 2009 au stade de Conakry.

Selon une enquête mandatée par l’ONU, 156 personnes ont été tuées, au moins 109 femmes violées et des centaines de personnes blessées.

Les 11 accusés, tous placés en détention provisoire, sont tous là, renseigne RFI.

Aux côtés du principal d’entre eux, l’ex-président Moussa Dadis Camara, se trouvent plusieurs hommes forts de son régime : son ancien chef de camp Toumba, l’ancien chef de la sécurité présidentielle Claude Pivi, l’ex-ministre de la Santé Abdoulaye Cherif Diaby, ou encore Moussa Tiegboro Camara qui était chargé de la lutte contre le trafic de drogue.

A noter que les faits qui lui sont reprochés : coups, blessures et violence volontaire au stade, pillage de marchandise, incendie de magasins, enlèvement, torture, séquestration de manifestants…

Mais face à ces accusations, souligne notre source, l’ancien dirigeant reste imperturbable.

Le public s’est déplacé en masse pour assister à ce procès historique, 13 ans après les faits.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »