Home / A la Une / La médiation de la CEDEAO indésirable en Guinée Bissau

La médiation de la CEDEAO indésirable en Guinée Bissau

Partagez ceci :

La Commission électorale ayant proclamé la victoire du candidat de l’opposition, Umaro Sissoco Embalo, celui du parti au pouvoir, Domingos Simões Pereira, demande devant la Cour suprême l’annulation des élections du 29 décembre dernier. La CEDEAO veut intervenir pour résoudre la crise.

En mission ministérielle à Bissau fin janvier, les chefs d’État et de gouvernement ouest-africains exigent de la Cour suprême la finalisation de ses travaux « afin de permettre la normalisation politique et institutionnelle ».

Alors que la Cour suprême demande une nouvelle fois à la Commission électorale de procéder à la vérification du procès-verbal global, les juges quant à eux trouve que toute ingérence extérieure dans l’affaire n’est pas la bienvenue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »