Home / A la Une / Moïse Iyombo : le jeune congolais rêve devenir pilote grâce au repassage

Moïse Iyombo : le jeune congolais rêve devenir pilote grâce au repassage

Partagez ceci :

Moïse Iyombo est une source d’inspiration. A seulement 23 ans, le jeune congolais finance ses études en repassant du linge. Une occupation qu’il prend au sérieux aux cotés de sa mère.

C’est une histoire de vie particulière. Malgré les idées reçues, Moïse se concentre sur son objectif. Il apprend les rudiments du repassage de linge à domicile aux cotés de sa mère et réussi à financer ses études dans une prestigieuse école de management à Kinshasa. Son rêve, devenir pilote d’avion.

Moïse Hugues Iyombo évolue dans le domaine de repassage des linges à domicile. Face à cette situation précaire, il a préféré entreprendre aux cotés de sa mère en 2013, pour la soulager dans les dépenses. Avril 2016, il lance son propre business de repassage qu’il baptisera plus tard “Golgotha Service”.

« Tout a commencé rien qu’avec une jeannette, un fer à repasser et un peser qui lui permettait de facturer ses prestations. Malgré ses études, ce dernier se promener de porte en porte, en consacrant trois heures par semaine, pour offrir ses services aux personnes désireuses. Grand utilisateur des réseaux sociaux, il a développé l’habitude de poster ses prestations aux  abonnés Facebook, ce qui lui a permis d’atteindre un nombre importants des personnes intéressés par ses services » confie allordc.

Grâce aux bénéfices réalisés dans ce business, l’a permis de poursuivre ses études jusqu’à l’obtention en Juillet 2018, de son Diplôme D’État en aviation.

” Ma mère a beaucoup contribué à ce que je suis. Elle m’a apprise dès le bas âge de ne pas compter sur les hommes, mais de travailler pour soi-même. Pendant qu’on dormait encore à l’église, je lui demandais qu’on aille dans la maison familiale où il y a assez des places. Elle m’a dit qu’elle devais plutôt être un exemple pour ses frères et sœurs, en leur donnant le courage de quitter le toit familiale au lieu d’y rester. C’est  d’elle que j’ai appris le métier de repassage”, a-t-il affirmé lors d’un interview sur allôrdc.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »