Umalis Group
Home / A la Une / Présidentielle en Côte d’Ivoire : la mise en garde de Simone Gbagbo !

Présidentielle en Côte d’Ivoire : la mise en garde de Simone Gbagbo !

Partagez ceci :

L’ancienne Première dame de la Côte d’Ivoire et 2e vice-présidente du Front Populaire Ivoirien, sort de sa réserve. Reçue sur France 24, Simone Gbagbo a indiqué, que l’élection présidentielle d’octobre en Côte d’ Ivoire ne devrait pas se tenir si le pouvoir ne consentait pas à accepter de discuter sur de nouvelles réformes garantissant un scrutin transparent et équitable.

« Il n’y aura pas d’élections tant que les conditions actuelles n’auraient pas été changées, tant que les réformes n’auraient pas été prises », a affirmé Simone Gbagbo.

Tout comme l’opposition, elle a exigée la mise en place d’une nouvelle Commission électorale indépendante 5CEI) et un Conseil Constitutionnel nouveau.

Par ailleurs, elle demande le retrait de la candidature d’Alassane Ouattara à qui elle a demandé de respecter ‘pour une fois’ la Constitution de la Côte d’Ivoire en choisissant une autre personnalité au RHDP pour briguer la présidentielle de 2020.

Dénonçant les ‘réactions très brutales’ de Ouattara et son régime, Simone Gbagbo a dit ne pas trouver un autre qualificatif que celui de “dictature” que lui a suggéré le journaliste, pour dépeindre le pouvoir RHDP.

Elle s’est aussi prononcé sur son avenir politique et sur le retour de Laurent Gbagbo. 

“Nous sommes très nombreux à avoir un avenir politique en Côte d’Ivoire. Moi aussi, j’ai un avenir politique “a-t-elle assuré.

Selon Simone Gbagbo, Laurent Gbagbo “veut rentrer en Côte d’Ivoire “. Elle a dénoncé son procès à la CPI qui selon elle est une ‘honte’ pour tout le monde, remerciant au passage les juges qui ont prononcé son acquittement en première instance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »