Accueil / France / Présidentielle en France : crise ukrainienne, avantage ou handicap pour Macron ?

Présidentielle en France : crise ukrainienne, avantage ou handicap pour Macron ?

Partagez ceci :

Le chef de l’État français rattrapé par l’actualité internationale alors qu’il a prévu d’officialiser sa candidature à la présidentielle dans les prochains jours.

Emmanuel Macron a participé vendredi 25 février, à un sommet de l’Otan en visioconférence sur l’intervention militaire russe en Ukraine.

Président en temps de guerre en pleine campagne présidentielle, avantage ou handicap ?

Une crise en remplace une autre. Après le Mali, l’Ukraine. À peine ouverte, la fenêtre de tir s’est refermée. Emmanuel Macron a été obligé de reporter une nouvelle fois sa descente dans l’arène électorale. Son costume de président lui colle à la peau. Et pourrait lui rendre service. Pas encore candidat, il reste au-dessus de la mêlée, s’attable avec les puissants du monde occidental et rejoue la carte de l’union nationale comme au début du Covid-19.

Boulet

Emmanuel Macron recevra d’ailleurs – ce vendredi 25 février – ses prédécesseurs à l’Élysée, François Hollande et Nicolas Sarkozy. Mais la situation est aussi risquée pour le chef de l’État. Déjà attaqué pour l’échec de sa médiation à Moscou, la double casquette de président-candidat deviendrait un boulet si la situation militaire s’aggravait aux portes de l’Europe.

Slalom

Comment répondre à Vladmir Poutine le matin et affronter Valérie Pécresse ou Eric Zemmour le soir ? Emmanuel Macron voulait une piste dégagée pour sa candidature, il devra slalomer jusqu’au bout.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »