Home / Country / Santé : Les Etats de la CEDEAO barrent la voie au Covid-19

Santé : Les Etats de la CEDEAO barrent la voie au Covid-19

Partagez ceci :

15 pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao)  ont été représentés par leurs ministres de la santé au cours d’une rencontre en fin de semaine dernière à Bamako. Il s’est agi de trouver ensemble une approche contre une éventuelle propagation du Covid-19 (Coronavirus ) dans leur espace régional. 

Bien qu’aucun cas de Covid-19 ne soit confirmé dans la région, les Etats membres examineront « l’état de préparation régional et national en termes de surveillance, de gestion des cas, de prévention et de contrôle des infections, de laboratoires et de communication des risques », rapporte un communiqué rendu public au terme de la rencontre.

Selon la note, les discussions lors de cette réunion ont  porté sur « l’identification des besoins et les défis liés à cette épidémie, de même que la fourniture des lignes directrices et des orientations régionales pour la prévention, la détection précoce et le contrôle du Covid-19 ». 

5 laboratoires régionaux de référence dédiés au diagnostic de l’épidémie ont déjà été identifiés pour assurer l’accès aux États membres aux infrastructures de diagnostic biologique rapide, assure la CEDEAO.

Les personnels de laboratoire de quatre 4 Etats membres (La Gambie, Ghana, Côte d’Ivoire et Nigéria) ont déjà été formés au diagnostic du Covid-19 et équipés en collaboration avec l’institut Pasteur de Dakar, au Sénégal. 

Outre ces mesures, les Etats ont pris plusieurs résolutions :

  • Élaborer un plan stratégique de préparation régionale, assorti de prévision de dépenses, basé sur les priorités des États membres qui sera finance par les Gouvernements, les partenaires et le secteur privé
  • Renforcer les mesures de surveillance et de management de Covid 19 en particulier aux points d’entrée (voie aérienne, terrestre et maritime) ;
  • Renforcer la communication afin que le public reçoive des informations précises, appropriées et opportunes au sujet de l’épidémie ;
  •  Renforcer d’urgence les capacités nationales essentielles pour le diagnostic et la prise en charge des cas .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »