Accueil / Politique / Togo: 5 milliards de FCFA de l’Allemagne pour la construction des communes

Togo: 5 milliards de FCFA de l’Allemagne pour la construction des communes

Partagez ceci :

Dans le cadre de la coopération et de la 3è phase du Programme d’appui à la décentralisation, la République Fédérale d’Allemagne apporte son appui financier au Togo. Elle vient d’approuver le financement de la construction des communes au Togo à hauteur de 5 milliards de francs de CFA. Un accord a été signé à cet effet par le ministre des finances et l’ambassadeur allemand. C’était en présence du ministre de l’administration territoriale.

Par ce concours financier, l’Allemagne entend aider les différentes communes togolaises de disposer de cadres adéquats gage de meilleures prestations de services.

« L’Allemagne a déjà prévu d’augmenter sa contribution destinée à la construction des mairies dans les nouvelles communes. Grâce à la tenue des élections locales, le Togo entre véritablement dans une phase d’approfondissement du processus de décentralisation permettant ainsi la participation citoyenne au développement à la base. Nous souhaitons tous que cet approfondissement de la décentralisation se matérialise par une amélioration des prestations des services au profit des populations », a déclaré l’Ambassadeur d’Allemagne Mathias Veltin.  

Pour sa part, le ministre de l’économie Sani Yaya, promet œuvrer pour que cet appui puisse vraiment contribuer à la gouvernance à la base.

« Je réaffirme l’engagement du gouvernement à poursuivre ses efforts pour l’amélioration continue de notre gouvernance à la base », a-t-il laissé entendre.

Il faut noter que dans le cadre de la coopération allemande, trois domaines bénéficient des financements de la banque allemande. Il s’agit notamment de la formation professionnelle et technique et l’emploi des jeunes, la santé, le développement rural y compris l’agriculture, la décentralisation et la bonne gouvernance.

Environ 30,8 milliards de FCFA ont été débloqués depuis 2012 par l’Allemagne au profit de la décentralisation au Togo.




Traduction »