Umalis Group
Home / A la Une / Togo : Batchoudi Nikada « il y a de la place, il en existe… »

Togo : Batchoudi Nikada « il y a de la place, il en existe… »

Partagez ceci :

Batchoudi Nikada reste dans l’espoir. Après la nomination récente d’une jeune de 29 ans dans le nouveau gouvernement de son pays, le Togolais vivant au Luxembourg considère que c’est un message fort lancé à la jeunesse.

Après avoir écrit en février 2019, une lettre ouverte au président Togolais au sujet de la place des jeunes dans les postes décisionnels, Batchoudi Nikada a fait une nouvelle sortie cette fois sur un ton optimiste sur le sujet. Celui qui exerce actuellement comme AML Compliance officer au Luxemburg trouve positive la nomination de Mlle Mila AZIABLE.

« Le bal a été lancé, la « jurisprudence » a été posée… NOUS LA TRENTAINE SOMMES MINISTRABLES » indique celui qui a étudié le droit à l’Université de Poitiers en France.

Il est certes vrai que depuis un moment je communique peu… entre sagesse ? Calme? Occupation ? Priorités? Prise de conscience de la portée de mes sorties ?…
Tout pourra trouver sa place; mais ce qui me fait ressortir encore une fois aujourd’hui, je le dénomme IL Y A DE LA PLACE, IL EN EXISTE.

Il est vrai que je ne suis Pasteur, ni imam, ni coach mais ce qui devra être retenu par cette nouvelle sortie reste qu’ IL Y A DE LA PLACE et qu’IL EN EXISTE.

Tout ressort d’un fait, d’un constat : la présence d’une ministre de 29 ans dans notre gouvernement. Un challenge vient d’être lancé.

Une chose qu’on ne pourra arracher à notre génération, c’est bien son ambition.
Longtemps nous avons critiqué nos gouvernements de faire tantôt du recyclage ou parfois la formolisation (la conservation…).
Il faut dire que j’ai pensé depuis à cet article notamment à la suite du nouveau gouvernement, mais j’ai manqué d’énergie et de temps pour le rédiger. Mais entre occupations, la rédaction ne devient plus un travail mais une distraction ou répit… un moment de relâchement.
Je reviens, IL Y A DE LA PLACE, IL EN EXISTE…

Je me rappelle dans l’une de mes récentes sorties où j’interpellais le chef de l’Etat sur ses nominations et d’autres journalistes ont même pris une séquence pour en faire un titre… « pourquoi toujours les mêmes.. ».
Cette fois ci, non seulement le chef de l’Etat aurait apporté du sang neuf, frais et dynamique mais il en fait plus en mettant au défis la trentaine; d’où je dis qu’IL Y A DE LA PLACE et qu’IL EN EXISTE.

Le bal a été lancé, la « jurisprudence » a été posée… NOUS LA TRENTAINE SOMMES MINISTRABLES.

Cette jeune dame qui a le mérite et l’estime d’avoir percé un « tabou », loin de l’avoir fait pour elle et pour l’honneur de ses parents, porte celui de toute une génération; elle a prouvé que c’était faisable… qu’IL Y A DE LA PLACE et qu’IL EN EXISTE…. mais ceci devrait nous interpeller ou du moins nous réveiller.

Nous décriions certes les précédentes nominations mais cette fois que nous savions qu’il existerait de la place pour nous, comment nous préparions nous pour répondre à ce challenge lancé ?
Quoi qu’il en soit, la jeune ministre de l’énergie et des mines Mlle Mila AZIABLE porte le poids de l’évaluation de notre apport dans la nouvelle gouvernance.
Mais il est important que nous prenions conscience de nos aptitudes à apporter un plus à nos États. Il n’existe plus de marges ou tranches d’âges adaptées à certaines responsabilités car aujourd’hui IL Y A DE LA PLACE.

Pour arriver à se démarquer et faire de cette « jurisprudence » un principe, il nous faut travailler et chercher de la compétence. Il nous faut ressembler à nos ambitions. Nous de la génération de la trentaine sommes condamnés à prouver que nous faisons le poids et pourrions faire le Job… celui de servir avec fierté notre pays. Tout passe par le travail et le travail, l’implication dans nos apprentissages, la gestion rigoureuse des priorités et surtout l’audace.

J’ai foi, je reste confiant… il en sera plus d’AZIABLE dans les futurs challenges, plus de trentaine dans la soixantaine persistante et plus de confiance en la jeunesse… j’y crois.
IL Y A DE LA PLACE et IL EN EXISTE.
Amitiés.

BATCHOUDI Nikada.
Petit étudiant à l’université de Poitiers.
AML/Compliance officer.
Luxembourg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »