Umalis Group
Home / A la Une / Zimbabwe : 9 personnes tuées par une épidémie de diarrhée
diarrhée

Zimbabwe : 9 personnes tuées par une épidémie de diarrhée

Partagez ceci :

Une épidémie de diarrhée a tué neuf personnes sur plus de 1 800 cas le mois dernier dans la deuxième ville du Zimbabwe, Bulawayo. Elle est attribuée à l’eau contaminée fournie par le Conseil municipal.

“Nous avons perdu pas mal de personnes dans cette région de Luveve et on a fini par dire que c‘était la typhoïde. Mais les fonctionnaires du Conseil municipal n’ont montré aucun remord en commençant à dire à ces gens qu’ils ne lavent pas leurs récipients d’eau”, a déclaré Dhliwayo, habitant de Luveve Surbub.

Les habitants de la ville du sud-ouest ne reçoivent de l’eau qu’une fois par semaine, alors que le réseau d‘égouts est délabré. Le gouvernement de son côté affirme le contraire.

“Le département des services d’ingénierie a assuré un approvisionnement constant en eau afin de s’assurer que tout ce dont les gens souffrent puisse être évacué. Nous veillons donc à ce qu’ils aient de l’eau en permanence, de sorte qu’au moment où je vous parle, vers le 25 mai, Luveve a été exempté du régime de délestage d’eau et que le nombre de cas de diarrhée a diminué”, souligne le docteur Edwin Sibannda de la direction départementale de la santé de Bulawayo.

L’or bleu devenant de plus en plus rare, les habitants de Bulawayo se tournent vers de puits, et de forages. De l’eau souvent impropre à la consommation.

Cela a entraîné des maladies hydriques à répétition, comme l‘épidémie de choléra de 2018 et 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »