Accueil / A la Une / Cameroun : « Clinic Home », l’hôpital virtuel lancé par la start-up E-Santé

Cameroun : « Clinic Home », l’hôpital virtuel lancé par la start-up E-Santé

Partagez ceci :

Selon le promoteur de la start-up E-Santé, l’hôpital dénommé « Clinic Home », vise à démocratiser la médecine à domicile au Cameroun.

La start-up camerounaise E-santé vient de lancer son service « Clinic Home », dans la ville de Yaoundé, la capitale du pays. Il s’agit d’un hôpital virtuel qui vise à démocratiser le concept de médecine à domicile (ou de médecin de famille) au Cameroun. Yaoundé devient ainsi la 2e ville du pays à bénéficier de ce service innovant.

L’idée de créer un hôpital virtuel a été émise par un consortium de médecins camerounais exerçant dans les hôpitaux publics, privés et confessionnels du pays, aidés par les médecins exerçant en Europe, et qui ont permis de contextualiser des solutions qui existent ailleurs.

Concrètement « Clinic Home » offre des services tels que les consultations médicales à domicile, les télé consultations médicales, la réalisation des examens de laboratoire à domicile, la livraison des médicaments à domicile, la réalisation des soins infirmiers à domicile, et la kinésithérapie à domicile.

« Nous allons prendre le cas pratique d’un patient qui présente une fièvre et des maux de tête depuis 3 jours. Il aurait dû attendre 4 heures pour être vu par un médecin. Après la consultation, il aurait dû se rendre dans un laboratoire et y attendre 2 heures pour être prélevé. En cas d’incapacité à boire des médicaments, il aurait été hospitalisé bien que ce ne soit pas un cas grave, ou alors il aurait dû faire le tour des pharmacies pour trouver tous ses médicaments. Pourtant, en allant sur notre site, le patient est consulté à domicile par le médecin en moins de 2h, il est prélevé à domicile pour ses examens, et si nécessaire on lui envoie une infirmière qui se charge de faire ses injections. Et à la fin, on lui fait livrer à domicile tout le contenu de son ordonnance », explique le Dr Philippe Ohandja, le promoteur d’E-Santé.

 Cette plateforme vient donc  résoudre certains problèmes liés à la prise en charge des patients dans les formations sanitaires du Cameroun. Entre autres,  « les délais d’attente dans les hôpitaux de plus en plus longs, allant parfois jusqu’à 4 heures entre la consultation, le prélèvement pour les examens, et l’administration des médicaments pour des pathologies dites bénignes qui auraient pu être prises en charge à domicile ; le manque de lits d’hospitalisations dans les hôpitaux, entraînant parfois des transferts et pourtant certaines pathologies auraient pu être prises en charge à domicile et conserver les lits pour des cas plus graves ; les séjours de plusieurs mois dans les hôpitaux pour les patients souffrant de maladies chroniques comme les cancers, ou des personnes âgées polypathologiques, qui auraient pu être suivis à domicile avec amélioration de leurs conditions de vie ».

Selon le promoteur du projet,  l’immense majorité des patients ayant fait confiance aux services de cette start-up sont  bénéficiaires d’une assurance maladie, en raison du partenariat qui existe entre E-santé, des compagnies d’assurances et des courtiers de renom tels que Willis Towers Watson. D’autres partenariats   sont en cours de négociation avec d’autres assureurs, en vue de  déterminer un meilleur cadre de collaboration obéissant aux process de cet autre opérateur du courtage en assurances.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »