Home / A la Une / Covid-19 : flambée des cas au Togo, la cause au déconfinement au Ghana et Burkina

Covid-19 : flambée des cas au Togo, la cause au déconfinement au Ghana et Burkina

Partagez ceci :

Le Togo a connu ces dernières semaines, une hausse considérable des cas testés positifs au Covid-19. Une situation qui s’explique par le non respect des mesures barrières d’une part, mais aussi le déconfinement et l’allègement des mesures de riposte dans les pays voisins, a expliqué le Médecin-Colonel Djibril Mohaman, Coordonnateur de la Coordination nationale chargée de gestion de la riposte contre le Covid-19 au Togo.

Au cours de sa rencontre hebdomadaire avec la presse, la Coordination nationale chargée de la gestion de la riposte contre le Coronavirus a expliqué que le Togo a failli trop vite crier victoire sur le virus.

« Il y a deux semaines, nous pensions maitriser la situation surtout dans le Grand Lomé. Mais actuellement, depuis environ une semaine, la donne a changé. Le nombre de cas confirmés est 219. En seulement une semaine, nous avons eu plus de 24 cas, alors qu’avant ce n’était pas le cas. Le nombre de guéris, nous sommes heureusement à 96. Nous déplorons aussi des décès. Vous vous demandez pourquoi cette augmentation de nombre de cas. Le Togo a pris des mesures de la situation avant l’apparition du premier cas. C’est dans ce cadre que les frontières, les lieux de cultes et les écoles sont fermés. Il y a d’autres mesures qui ont été prises. La situation a été maitrisée avec l’arrivée des premières vagues de voyageurs provenant des zones à risque », a expliqué le médecin-colonel.

Il admet que « ces derniers temps nous (Togo, ndlr) avons eu l’augmentation des cas dans nos préfectures. Et ceci parce qu’il y a eu assouplissement des mesures dans les pays voisins, notamment au Ghana, au Burkina Faso. Même si les frontières sont fermées, vous savez tous qu’en Afrique, ces frontières sont poreuses. Ce qui fait que la seconde vague de voyageurs qui arrivent dans le pays a favorisé la contamination. Dans toutes les préfectures, il y a beaucoup de voyageurs qui sont revenus et qui sont mis en quarantaine dans les hôtels ».

Tout en rappelant la population à l’observation strict des mesures barrière, il est revenu sur la situation qui prévaut actuellement à la prison de Lomé en promettant que toutes les dispositions sont désormais prises « pour que les détenus soient à l’abri du mal ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »