Home / A la Une / Niger: l’hymne national, une inféodation à la France ?

Niger: l’hymne national, une inféodation à la France ?

Partagez ceci :

La « Nigérienne », l’hymne national du Niger devrait subir des modifications, apprend-on. Cet hymne rédigé en 1961 par le Français Maurice Albert Thiriet ne fait plus l’unanimité. L’annonce de modification a été faite par le ministre nigérien de la Renaissance culturelle, Assoumana Malam Issa, à la télévision d’État, rapporte l’AFP.


“Il y a des parties de l’hymne qui font à l’unanimité l’objet de critiques. Il faut trouver un hymne qui puisse galvaniser la population, être pour nous une sorte de cri de guerre pour toucher notre fibre patriotique”, a expliqué ce dernier.

D’après notre source, ils sont nombreux à désapprouver les troisième et quatrième vers, “Soyons fiers et reconnaissants / De notre liberté nouvelle!”, estimant que ce mot de “reconnaissant” marque une inféodation à la France.

Un comité serait déjà mis sur pied pour proposer un nouvel hymne. Les nigériens sont appelés à faire des propositions au dit comité qui “va réfléchir sur l’hymne actuel en lui apportant des correctifs” et “si possible trouver un nouvel hymne qui réponde au contexte actuel du Niger”, a poursuivi le ministre.

A l’orée de la commémoration du 61e anniversaire de la proclamation de sa république en 1958, cette modification vient à point nommé. Nombreux espèrent la nouvelle « Nigérienne » le 18 décembre prochain, date de la commémoration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »