Accueil / Country / Central Africa / DR Congo / RDC : la colère des populations contre la Monusco fait des victimes

RDC : la colère des populations contre la Monusco fait des victimes

Partagez ceci :

Installés depuis plusieurs années dans la ville de Goma pour protéger les populations civiles contre les exactions des rebelles du M23, les Casques Bleus de la Monusco s’inquiètent désormais pour leur propre sécurité. Les populations ont manifesté ce mardi leur mécontentement vis-à-vis des soldats des Nations Unies ; une manifestation qui a causé des morts et des blessés.

Selon un dernier bilan, on déplore des morts parmi les Casques Bleus et du côté des populations.

« Un casque bleu et deux membres de la Police des Nations Unies ont été tués ce mardi à Butembo, dans le Nord-Kivu, au cours d’une attaque de la base de la MONUSCO dans cette ville. Un autre a été grièvement blessé. Des assaillants ont violemment arraché des armes à des éléments de la Police nationale congolaise et tiré à bout portant sur nos forces de maintien de la paix », indique le communiqué de la MONUSCO.

« La MONUSCO s’engage à coopérer avec les autorités compétentes dans toute enquête que celles-ci voudront bien diligenter pour établir les faits », insiste les responsables locaux de la mission onusienne.

Au moins 6 manifestants ont été tués à Goma hier, établit le Baromètre sécuritaire du Kivu, de Human Rights Watch (HRW) et le Groupe d’études sur le Congo (GEC).




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »