Togo: sit-in contre Claude Leroy dispersé, un journaliste blessé !

La pilule a du mal à passer. L’élimination du Togo de la course pour la CAN 2019 passe difficilement au Togo. Un échec qui est imputé au sélectionneur national Claude Leroy. Le départ du technicien français est réclamé par les supporters. A cet effet, un sit-in a été organisé ce samedi 6 avril à Lomé.

Autorisé à la dernière minute par le ministère de l’administration territoriale, le sit-in vise à pour exiger le départ du technicien français. Une manifestation qui n’est pas allée à son terme. Les agents de la police et de la gendarmerie déployés massivement dans les parages du lieu de la manifestation ont fait usage des gaz pour disperser les togolais mobilisés. On note un blessé parmi les hommes de médias.

Pourquoi autoriser une manifestation et finalement la disperser ?

S’il était prévu un sit-in, les forces de l’ordre n’ont pas vu d’un bon œil les velléités de mouvement. L’officier ayant en charge la sécurisation du sit-in reproche aux organisateurs d’avoir transformé le sit-in en une marche. « Il y a une différence entre un sit-in et une marche », a-t-il lancé aux manifestants.

« Pour les gaz nous avons juste voulu faire le tour dans le triangle quand les gaz ont commencé par crépiter », a confié le Pasteur Edoh Komi, président du Mouvement Martin Luther King (MMLK) qui chapeaute cette manifestation.

Une situation que déplore le responsable mais qui semble ne pas se décourager « D’autres mouvements et actions sont prévus dans les prochains jours », a-t-il annoncé.

« Après 3 ans à la tête des Éperviers du Togo, Claude Le Roy a excellé dans la médiocrité avec un bilan catastrophique. Ayant endeuillé et plongé le football togolais dans le gouffre sans victoire éclatante des Éperviers lors de leurs rencontres en 36 mois, Claude Leroy n’a aucune raison de vouloir se faire reconduire où se maintenir comme sélectionneur du Togo », avait indiqué quelques jours avant, le président du Mouvement.

Photo d’illustration !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *