Accueil / A la Une / Visite de Nancy Pelosi à Taïwan: la violente réaction de la Chine

Visite de Nancy Pelosi à Taïwan: la violente réaction de la Chine

Partagez ceci :

La réaction de la Chine n’a pas tardé après la visite, mardi 2 août, de Nancy Pelosi à Taïwan. Pékin a déployé de l’armement lourd en guise de protestation contre cette visite et d’avertissement à Washington.

A peine à la descente d’avion de la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, 82 ans, Pékin a lancé des manœuvres militaires de grande envergure sans précédent tout autour de l’île de Taïwan.

Les autorités chinoises ont immédiatement lancé des « actions militaires ciblées » et une série de manœuvres aérienne et maritime sans précédent tout autour de Taïwan. Elles ont également annoncé de sévères sanctions économiques contre l’île.

La Chine affirme que ses exercices militaires près de Taïwan sont « nécessaires et légitimes », selon le ministère de la Défense, selon l’AFP.

Ce mercredi, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a prévenu que « ceux qui offensent la Chine devront être punis, de façon inéluctable« .

« C’est une farce pure et simple. Sous couvert de ‘démocratie’, les États-Unis violent la souveraineté de la Chine« , a également déclaré le ministre, en marge d’une réunion de l’Asean (Association des nations de l’Asie du Sud-Est) à Phnom Penh.

Cette escalade diplomatique entre la Chine et les Etats-Unis survient dans un contexte de pleine guerre en Ukraine, États-Unis voulant amener le pays voisin de la Russie à adhérer à l’OTAN.

Nancy Pelosi a quitté l’île taïwanaise ce mercredi pour Séoul qui appelle à un dialogue pour maintenir la paix et la stabilité dans la région. 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »