Accueil / Pays / Afrique de l’Ouest / Burkina : face à l’insécurité, Ibrahim Traoré peut-il faire la différence ?

Burkina : face à l’insécurité, Ibrahim Traoré peut-il faire la différence ?

Partagez ceci :

Perçu comme le nouveau « Sankara », le capitaine Ibrahim Traoré suscite un réel espoir auprès de la majorité des bukinabè. Auteur du 2è putsch qu’a connu le Burkina Faso en l’espace de huit mois, ce dernier peut-il faire mieux que son prédécesseur dans un pays en proie à des attaques djihadistes à répétition ?

Depuis qu’il a renversé le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, le 30 septembre, nombre de Burkinabè voient en celui qu’ils ont surnommé « IB » un nouveau Sankara.

Les deux hommes présentent, il est vrai, quelques similitudes.

Même grade, même béret rouge, même âge lorsqu’ils sont arrivés au pouvoir (34 ans), même parcours : tous deux ont réussi un putsch huit mois après que leur pays a connu un premier coup d’État.

Avant d’enfiler ce treillis de héros de la nation, Ibrahim Traoré a connu un parcours plutôt atypique.

Mais, peut-il faire mieux que son prédécesseur dans un pays gangrené par l’insécurité ?

La question retient l’attention de nombre d’observateurs de la vie socio-politique burkinabé.

En tout cas, c’est du wait and see.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »