Home / A la Une / Élections en Centrafrique : le soutien ‘polémique’ de Bozizé à la rébellion

Élections en Centrafrique : le soutien ‘polémique’ de Bozizé à la rébellion

Partagez ceci :

À la veille du vote de dimanche, l’ancien président centrafricain François Bozizé a fait savoir dans un message vocal qu’il soutenait la rébellion. Et cela n’a pas manqué de faire réagir le président Faustin-Archange Touadéra, selon lequel « des dispositions seront prises en conséquence ».

C’est dans la nuit de samedi à dimanche que François Bozizé a diffusé son message sur les réseaux sociaux. Une reconnaissance explicite de son soutien à la rebellion, et un appel aux Centrafricains à ne pas se rendre aux urnes dimanche.

« Centrafricaines, Centrafricains, restez chez vous. Laissez Touadéra aller voter tout seul. Puisqu’il s’entête et qu’il ne veut écouter personne, laissez le tout seul aller glisser son bulletin dans l’urne. »

Des propos qui ont fait réagir le président au moment où il s’est rendu au bureau de vote du lycée Boganda. « Chaque citoyen a le droit de choisir librement ses dirigeants. Refuser ce droit, c’est entraîner le pays dans le chaos. Vous savez que c’est un pays qui a quand même des lois, et des dispositions seront prises en conséquence », a déclaré le chef de l’État sans citer directement François Bozizé. 

Il y a dix jours, François Bozizé avait assuré jouer le jeu constitutionnel et appelé à voter pour Anicet Georges Dologuélé. Dimanche, après avoir voté, ce dernier voulait croire que le volte-face de l’ancien président ne serait pas suivi d’effet.

« Je ne commente pas ce qui a été dit. J’ai entendu, moi aussi, ce qu’il y avait sur les réseaux sociaux au petit matin. Vous savez que les Centrafricains ne sont pas sur les réseaux sociaux. Ceux qui ont pu voter y sont allés, et je crois que tous ses militants et électeurs ont voté pour moi, comme il l’a recommandé. »

À l’inverse de François Bozizé, l’opposant a déploré que l’élection ait été entravée par endroits et a salué l’engouement constaté dans les zones où le vote a pu se tenir.

Avec RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »