Home / deux / Kenya: 14 applications mobiles consacrées à l’agriculture

Kenya: 14 applications mobiles consacrées à l’agriculture

Partagez ceci :

Le Kenya montre son envie de propulser certains de ses secteurs vers l’avant. Il y a quelques mois, le pays a surpris le continent en annonçant le lancement de 14 applications mobiles. Celles-ci sont essentiellement destinées à l’agriculture. 

Si le Kenya a été choisi il y a quelques jours pour abriter en 2020 la conférence internationale sur les données ouvertes c’est bien en raison de ses efforts dans le domaine en faveur notamment de l’agriculture.  Des initiatives technologiques qui visent particulièrement les cultures telles que l’avocat, la banane, le manioc, le maïs, la goyave, le niébé et la pomme de terre.

Le pays en introduisant cette application veut ainsi faciliter les processus agricoles et à fournir des données ouvertes à la ferme. Des applications qui sont déjà d’une utilité au niveau des agriculteurs car elles permettent de réduire les pertes post-récolte.

Ces applications ouvrent désormais la voie à une nouvelle révolution qui contribuera à réduire les prix pour les consommateurs, à une agriculture intelligente et motivera les agriculteurs à augmenter leur production.

“Nous numérisons notre agriculture pour aider à faciliter les processus agricoles, stimuler le commerce électronique et fournir des données ouvertes pour une utilisation future en agriculture… »Cela aidera les agriculteurs à accorder à des informations vraies, contrairement aux modèles conventionnels qui leur permettent de recevoir des informations erronées conduisant à la culture de semences non recommandées », Mwangi Kiunjuri, ministère de l’Agriculture et de l’Irrigation.

Les applications mobiles qui ont été lancées devraient aider les jeunes à adopter l’agriculture comme activité professionnelle et à remplacer les agriculteurs âgés. Elles sont conçues également pour aider les agriculteurs à identifier et prévenir les parasites des cultures et les maladies qui affectent les cultures, et connaître le temps pour la plantation de graines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »