Accueil / Pays / Maghreb / Maroc / Maroc : les chiens errants tuent au moins 30 personnes chaque année

Maroc : les chiens errants tuent au moins 30 personnes chaque année

Partagez ceci :

Une touriste française a été mordue à mort par une meute de chiens errants ce mardi dans la commune d’El Argoub, station balnéaire située à 70 km de Dakhla, chef-lieu du Sahara occidental, région sous le contrôle du Maroc. Cet incident remet à l’ordre du jour le débat sur le phénomène des chiens errants pas seulement au Maroc mais dans les pays du Maghreb.

Âgée de 44 ans, cette énième victime des chiens enragés dont le nom n’a pas été dévoilé, avait quitté à pied son hôtel lorsqu’elle fut surprise par la meute de chiens. Elle n’a pas survécu aux blessures qui lui furent infligées par ces chiens errants ce mardi 16 août.

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie sous la supervision du parquet, ont déclaré les autorités locales, afin d’élucider les circonstances de cet accident.

D’après le journal Al Akhbar dans son édition du vendredi 19 août, un arsenal juridique interdisant l’adoption de certaines races de chiens considérées comme dangereuses a été mis en place cependant, son application reste un autre défi pour les autorités.

Sur la base d’un récent rapport sur le sujet, il y aurait chaque année entre 20 et 30 décès enregistrés suite à des attaques subies par des citoyens.

Depuis quelques années, les populations des pays maghrébins préfèrent acheter des chiens pour protéger leurs propriétés plutôt que d’avoir recours à de coûteux systèmes d’alarme. Cependant, ils sont souvent abandonnés à leur propre sort.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »