Umalis Group
Home / A la Une / Qui est Andry Rajoelina, celui qui perturbe le sommeil de l’OMS ?

Qui est Andry Rajoelina, celui qui perturbe le sommeil de l’OMS ?

Partagez ceci :

Né le 30 mai 1974 à Antsirabe, Andry Nirina Rajoelina est un homme d’État Malagasy, qui exerce les fonctions de Président de la République de Madagascar depuis le 19 Janvier 2019, Président de la Transition de 2009 à 2013.

Marié et père de trois enfants, Andry Rajoelina est alors un homme d’affaire jeune, investissant dans les médias. Il était apparu sur la scène politique malgache dès 2007, en se faisant élire maire de la capitale Antananarivo.

Deux ans plus tard, déjà à couteaux tirés avec le président
Marc Ravalomanana, Andry organise une série de manifestations massives qui finiront par contraindre le président à la démission.

Mais cela a également été possible grâce à l’aide de l’armée qui investira le palais présidentiel.

En effet, le mouvement contestataire populaire a débouché à la démission du Président de la République en exercice et à l’avènement de la Transition le 21 Mars 2009 où le Maire de la capitale, Andry Rajoelina devient Président de la Haute Autorité de la Transition ; puis Président de la Transition après des négociations sous la médiation de la FFKM puis de la communauté internationale à Antananarivo, à Addis Abeba- à Prétoria – à Sandton et à Gaborone.

Andry Rajoelina est un homme déterminé, bien qu’on ait voulu lui ôter la vie en envoyant des commandos à sa recherche, il n’a jamais renoncé à mener le mouvement populaire qui voulait le départ du régime Ravalomanana surtout après la tuerie du 07 février 2009.

« Désolé, je n’ai pas mené cette lutte pour partir et m’enfuir, ainsi je ne peux pas laisser mes partisans sans leader. Et je vais assumer jusqu’au bout mon rôle et mon devoir! ».

C’est avec ces phrases qu’Andry Rajoelina a marqué sa détermination face à la recommandation de la Chargé d’affaires de l’ambassade France de s’exiler en France durant son bref moment de refuge à la résidence de France pour rester en vie.

Depuis 2014, il s’était retiré en France et préparait disait-il « l’échéance électorale de 2018 ». Il affirme avoir un plan de développement économique pour la Grande Ile mais pendant la campagne, c’est surtout la rivalité avec son vieil ennemi politique qui s’est manifestée. 

L’homme politique a plus que jamais augmenté sa côte de popularité avec l’avènement de la pandémie du nouveau Coronavirus. Avec son remède miracle et controversé, le Covid-Organics, Andry ne cesse de hanter le sommeil de l’OMS.

Fort heureusement, l’homme du Madagascar, soutenu par sa population, ne se laisse ébranler par qui que se soit. Les chiffres liés à la situation de la pandémie lui donne d’ailleurs raison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »