Accueil / Non classé / « Biens mal acquis » : un hôtel de Denis Christel Sassou-Nguesso saisi en France

« Biens mal acquis » : un hôtel de Denis Christel Sassou-Nguesso saisi en France

Partagez ceci :

Sale temps pour Denis Christel Sassou-Nguesso alias « Kiki le pétrolier ». Embourbé dans une affaire de biens mal acquis, cet fils du président de Congo Brazzaville, par ailleurs ministre, a vu son hôtel particulier situé à Neuilly-sur-Seine en France, saisi dans le cadre d’une enquête judiciaire.

« Un hôtel particulier acquis par M. Denis Christel Sassou-Nguesso a été saisi dans ce dossier au mois de juin », a confirmé à l’AFP vendredi dernier, le parquet national financier après une information de Mediapart. 

« Denis Christel Sassou-Nguesso n’est pas mis en examen à ce jour« , a précisé le PNF.

L’immeuble, acheté en 2009 pour 5,2 millions d’euros et rénové pour 5,4 millions d’euros, renseigne le journal Le Monde, est « sans conteste » habité par Denis Christel Sassou-Nguesso et sa famille, selon une ordonnance pénale datée du 20 juin, citée par Mediapart. 

L’un des détenteurs de la société civile immobilière (SCI) propriétaire de l’immeuble est le chef du protocole et « l’un des paravents » du ministre congolais, a découvert l’Office central de répression de la grande délinquance financière (OCRGDF), chargé des investigations, détaille Mediapart.

« Je suis scandalisé que la France, avec son passé de grande puissance esclavagiste et coloniale, vienne aujourd’hui chercher des responsabilités aux dirigeants africains« , a réagi pour sa part Jean-Jacques Neuer, l’avocat de M. Sassou-Nguesso. 

« Beaucoup de biens très mal acquis sont entre les mains de la France et appartiennent aux Africains« , a-t-il ajouté.

A noter qu’au moins cinq membres de la famille Sassou-Nguesso sont poursuivis depuis 2017 dans ce dossier de « biens mal acquis ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »