Accueil / Pays / Afrique Centrale / Cameroun / Fecafoot : Samuel Eto’o veut ester en justice pour « diffamation et calomnie »

Fecafoot : Samuel Eto’o veut ester en justice pour « diffamation et calomnie »

Partagez ceci :

Faisant objet de vives controverses depuis son élection à la tête de la Fecafoot, Samuel Eto’o entend poursuivre ses détracteurs en justice. Les avocats de la l’instance faîtière du football camerounais comptent emmener l’affaire devant les tribunaux en poursuivant le politologue Njoya Moussa et plusieurs journalistes.

Il y a quelques jours notamment, le politologue accusait Samuel Eto’o de « gabegie financière ».

Et pour sa part, le journaliste a multiplié des critiques via différents médias vis à vis dde Samuel Eto’o, le patron de Fecafoof.

Dernièrement, le directeur de publication de l’ex journal « La Tribune de l’Est » fustigeait le fait que Eto’o ait accepté de se faire décorer par un chef traditionnel dans une région en guerre, non sans le traîter subtilement d’illettré.

Dans la foulée, il faut noter aussi les déclarations de Me Christian Ntimbane Bomo qui n’est n’est pas passé par quatre chemins en traitant récemment Samuel Eto’o, « d’opportuniste » et de « manipulateur ».

C’est sans doute ces ensembles de sorties qui ont provoqué le courroux des avocats de la Fecafoot qui envisagent de poursuivre ceux qui n’encensent pas le président de la fédération camerounaise de football en justice.

A en croire certaines indiscrétions, Njoya Moussa, Chantal Roger Tuile et autres seront poursuivis en justice pour « diffamation, propagation de fausses nouvelles, calomnie etc « .

« Ils font des diffamation de nom, ils le calomnient en longueur de journée, on les lit tout les jours, ils relaient des délations, et des fackes news sur la Fecafoot et son président . Ces faits sont des infractions prévues et réprimées par la loi . J’ai toutes les captures d’écran et des informations et la Fecafoot ne restera pas muette face aux attaques de cet acabit », rapporte une source à la Fecafoot.

Sur sa page Facebook, Me Merlin Richard Mefinza Tchinda a d’ailleurs donné les prémices.

« Les avocats de la Fecafoot envisagent des plaintes contre Moussa Njoya et plusieurs journalistes pour diffamation… », a-t-il indiqué.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »