Accueil / A la Une / Gabon: Ali Bongo limoge 40% du personnel présidentiel

Gabon: Ali Bongo limoge 40% du personnel présidentiel

Partagez ceci :

Le mécontentement a gagné nombre d’agents de la présidence gabonaise. Pour réduire le train de vie, Ali Bongo n’a pas hésité à remercier 40% du personnel qui travaille pour lui. Déjà le 21 juin, il était annoncé que des mesures seront prises pour réduire le train de vie de l’Etat.

Ainsi le 29 juin dernier, la première mesure a été mise en application: une liste succincte du personnel conservé de la présidence a été publiée. Toutes les personnes qui n’auraient pas retrouver leur nom sur cette fameuse liste étaient désormais considérées comme ne faisant plus partie du personnel du Palais présidentiel.

Pour ce qui concerne le reste des secteurs administratifs, les ministres ont reçu l’ordre de réduire les effectifs de leur cabinet.

Suite à une décision prise en Conseil des ministres, certains cadres ont été affectés au cabinet du président de la République. La nouvelle liste publiée par le président renvoie toutes les personnes dont le nom ne s’y trouve pas, à rejoindre leurs administrations respectives. Le personnel des cabinets ministériels qui compte actuellement une quarantaine d’agents est appelé  être réduit à 16 personnes.

Par ailleurs, il faut souligner que seuls les ministres sont autorisés à effectuer désormais des voyages officiels. Aussi, la valeur des véhicules de fonctions administratives ne doit plus dépasser la somme de 30 millions de FCFA.

Selon RFI, les salariés de la présidence gabonaise parlent d’une « ambiance irrespirable dans le palais » et affirment qu’«il est désormais difficile de croiser le regard des chefs et collègues victimes du « tsunami » qui a balayé la maison ».

Si la panique s’empare du palais, il faut tout de même noter que les hommes-clés d’Ali Bongo restent sans gène puisqu’ils gardent leur poste.  Brice Laccruche Alihanga demeure le Directeur de cabinet de la présidence, Jean-Yves Teale conserve son poste de Secrétariat Générale de la présidence

Maixent Nkani Accrombessi, ex-homme fort du premier septennat d’Ali Bongo, est par ailleurs gardé à son poste de haut représentant du personnel. Quant à ce qui concerne le puissant service de renseignements de la présidence, eh bien il reste entre les mains du Général Laurent Nguetsara Lendoye.

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »