Accueil / A la Une / Guerre en Ukraine: le lapsus qui trahit George Bush!

Guerre en Ukraine: le lapsus qui trahit George Bush!

Partagez ceci :

George Bush vit-il dans la hantise permanente de la guerre qu’il avait injustement déclarée à l’Irak? Alors qu’il voulait dénoncer la guerre en Ukraine, l’ancien président américain a fait un lapsus qui le trahit.

C’était lors d’un discours sur l’importance de la démocratie ce mercredi 18 mai à Dallas, au Texas. Dans son discours, George Bush a laissé entendre que contrairement aux États-Unis, “en Russie, les élections sont truquées”. Et de poursuivre: “les opposants politiques sont emprisonnés ou empêchés de participer au processus électoral« . Jusque-là, tout va bien pour le 43e président américain.

Puis, vint l’instant où il a voulu jouer les donneurs de leçons en s’attaquant à Vladimir Poutine. « Le résultat est l’absence de ‘checks and balances’ (freins et contrepoids, doctrine qui garantit la séparation des pouvoirs, ndlr) en Russie et la décision d’un homme de lancer une invasion injustifiée et brutale en Irak…”. Avant de se reprendre: “Je veux dire, en Ukraine”.

Après la bourde, il continue, sur un ton comique cette fois: “l’Irak aussi”, se justifiant par le poids de l’âge (75 ans).

Ce lapsus réveille bien des mauvais souvenirs. En 2003, deux ans après les attentats du 11 septembre, George W. Bush avait décidé de mener une guerre en Irak sous prétexte que son administration avait trouvé des preuves de la présence d’armes de destruction massive dans le pays. En réalité, aucune arme n’a été découverte. Collin Powell, Secrétaire d’État à l’époque, fera sa confession avant sa mort en 2021.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »