Home / A la Une / Opération Barkhane: L’impossible mission française au Mali?

Opération Barkhane: L’impossible mission française au Mali?

Partagez ceci :

Depuis sa mise en place en 2013, l’opération Barkhane a déjà coûté la vie à 48 soldats français au Mali. Les trois dernières victimes sont venues s’ajouter à liste lundi après une explosion d’engin. De quoi relancer le débat sur l’issue des opérations militaires françaises au Nord Mali.

Vincent Hugeux est sceptique quant à l’issue de cette guerre que l’armée française livre, avec des troupes d’autres pays, depuis sept ans contre les groupes terroristes dans la région nord du Mali. “Cette guerre, en l’état, est ingagnable”, a commenté mardi sur FranceInfo le journaliste et essayiste, spécialiste de l’Afrique.

Après les décès du brigadier-chef Tanerii Mauri, du chasseur de première classe Dorian Issakhanian, et du chasseur de première classe Quentin Pauchet du 1er régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse, la France pourrait-elle envisager un éventuel départ? Ce serait donner du pouvoir aux groupes jihadistes que de prendre cette option, même si la mission paraît presque impossible, analyse Vincent Hugeux. “Ce serait une sorte de reddition en rase campagne et un triomphe propagandiste et opérationnel pour les jihadistes”, explique-t-il ajoutant que la France “est vraiment dans un dilemme de la stratégie classique, c’est-à-dire la France ne peut ni partir ni rester indéfiniment”.

Lors d’un sommet de la force G5 Sahel à Pau en janvier, le président français Emmanuel Macron avait envisagé toutes les options sauf le retrait des troupes françaises. Depuis plusieurs mois, on assiste à une intensification des opérations militaires. 48 soldats français ont déjà perdu la vie. Mais la France reste au Mali. Elle ne partira pas! Pour combien de morts encore?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »